Mots clefs ‘Biographie’

ON M’APPELAIT EL CRISTO

Cristobald, l’Andalou, est probablement le dernier à pouvoir témoigner de ce chapitre de notre histoire. Il a dix ans quand l’éphémère seconde république espagnole est proclamée en 1931.

À 14 ans, il s’engage à ses côtés et, en 1936, quand elle est attaquée par les troupes fascistes des phalanges espagnoles et de Franco, il prend part à la lutte avec ses frères, son père, et tant d’autres de ses compatriotes. Sa famille et lui feront partie de ces centaines de milliers de républicains espagnols obligés de fuir la dictature. Parqué sur les plages languedociennes, enrôlé dans les GTE, c’est tout naturellement qu’il rejoint les guérilleros des maquis béarnais dans la résistance au fascisme et à l’occupation allemande.

Que reste-il dans la mémoire collective des actes de bravoure de ces résistants espagnols ? Ultime survivant des guérilleros béarnais, Cristobald Andrades a voulu raconter son histoire pour rendre un dernier hommage à ses compagnons, pour qu’ils ne restent pas les oubliés de l’histoire.